oubli mot de passe
login Inscription | Abonnement
03.07.2012, 19:00 - Suisse
Actualisé le 03.07.12, 19:42

Cinq alpinistes décèdent au Lagginhorn

Ce drame est le plus grave advenu en montagne cette année en Suisse.
Crédit: DR

Cinq alpinistes ont perdu la vie ce mardi en début d'après-midi au Lagginhorn, dans les alpes valaisannes.

Cinq alpinistes ont perdu la vie ce mardi dans un terrible accident de haute montagne au Lagginhorn, dans la région de Saas-Fee. Le drame s’est déroulé sous les yeux de leur camarade qui avait renoncé à une centaine de mètres du sommet car il ne se sentait pas bien.

Les cinq autres ont poursuivi leur course jusqu’au sommet. Puis, ils ont entamé leur descente, vers 13 heures, ils ont fait une chute de plusieurs centaines de mètres. Et ils sont tous décédés sur les lieux de l’accident. Les victimes sont des ressortissants étrangers. Le survivant a donné l’alarme. Il est sous le choc, nous a confié Jean-Marie Bornet, chef de l’information et de la prévention à la police cantonale valaisanne.

Causes indéterminées

Les causes de l’accident sont pour l’instant indéterminées. «Nous avons très peu d’informations. Nous ne savons pas s’ils étaient encordés ou non, ni de quel type de matériel ils disposaient», souligne Jean-Marie Bornet.

Pierre Mathey, porte-parole des guides de Suisse romande, avance quelques hypothèses «nous pouvons penser que ces personnes étaient encordées. Lorsqu’il y a cinq décès, ce sont souvent des alpinistes qui étaient encordés. Par contre, il pourrait très bien y avoir eu deux cordées, l’une emportant l’autre dans sa chute».

Course pas particulièrement difficile

Quant à la course du Lagginhorn, Pierre Mathey note qu’elle n’est pas particulièrement difficile: «Ils ont dû tomber sur un couloir de neige et chuter. Par contre, comme il n’a pas neigé en altitude ces derniers jours, mais qu’il a plu, j’exclurais une avalanche à première vue, mais ce sont des hypothèses», continue-t-il. «La particularité de la montagne est que l'on sous-estime souvent le risque de chute qui peut être fatal», renchérit Pierre Mathey.

La procédure d’identification est en cours. La police ne peut pas fournir de détails sur la nationalité des victimes tant qu’elles n’ont pas été identifiées et les familles informées, nous a précisé Jean-Marie Bornet. La police cantonale mène l’enquête ouverte par le Ministère public du Haut-Valais.

Ce drame est le plus grave advenu en montagne cette année en Suisse. L'an passé, 29 personnes étrangères ont trouvé la mort alors qu'elles pratiquaient l'alpinisme en territoire helvétique. En 2011, au total 151 personnes ont perdu la vie lors de 135 accidents survenus alors qu'elles s'adonnaient à un sport de montagne dans les Alpes ou dans le Jura helvétiques, selon une statistique du Club alpin suisse (CAS). Ce chiffre ne prend pas en compte les cas d'accident mortel de deltaplane, parapente, speed-flying, base-jumping ou de VTT.

Par Lysiane FELLAY



0 commentaire
Publier un commentaire

Veuillez vous identifier pour poster un commentaire sur le site

Adresse e-mail
Mot de passe

Oublié votre mot de passe ?      Créer un compte web free








Agenda

Annuaire de liens

Cinéma

ipad

iphone

Réseaux sociaux

Sondages